Statuts de Société en Nom Collectif (SNC)

Word
17
pages
Certifié par nos
experts juridiques

Description courte :

Ce document est un modèle type de statuts types d'une société en nom collectif. Les statuts d'une société sont rédigés au moment de la formation de la société. Les statuts comportent les lois de la société qui permettent de régler les problèmes de gestion courante.

L'équipe juridique Comod

Ce document a été rédigé, puis est maintenu à jour par :
L'équipe juridique Comod

2,28 €
Comment ça marche ?
Trouver Trouver le document dans notre base
Remplir Télécharger et remplir le document
Envoyer Importer votre document sur Comod
Signer Envoyer votre document à signer via comod

Les statuts d'une SNC comportent les règles applicables dans la société et ont pour objectif de permettre de régler les problèmes de gestion courante. Ces statuts peuvent être assimilés à un contrat conclu entre associés. Ils ont également un rôle d'information des tiers. Les statuts d'une SNC peuvent être modifiés au cours de son existence du fait de l'évolution de ses activités. Les statuts ne sont donc pas figés dans le temps et doivent faire l'objet d'un dépôt au greffe.

La société en nom collectif est une forme juridique peu répandue, pourtant, elle bénéficie de nombreux avantages. Aucune valeur nominale minimum n'est exigé pour son capital, les associés peuvent donc faire tout type d'apport en nature ou numéraire, fonds de commerce ou objets similaires. Ensuite, les parts de capital ne peuvent être cédées sous condition d'obtention de l'agrément de l'ensemble des associés, offrant une plus grande sécurité quant à la répartition de la participation dans la société en cas de refus d'agrément. Le refus d'agrément ne doit pas cependant faire obstacle à l'évolution de la société.

Les gérants de la SNC, associés, jouissent d'une certaine stabilité puisqu'ils ne sont révocables qu'à l'unanimité des associés. Enfin, si les associés sont imposés sur leur revenu dès lors qu'un bénéfice est réalisé peu importe que ce bénéfice soit versé ou non, l'avantage fiscal d'une SNC réside dans la dispense d'obligation de déposer ses comptes sociaux, à condition que celle ci intègre au moins un associé personne physique.

En règle générale la SNC n'est pas imposée au niveau de la société. Mais chaque associé va signifier la quote-part de ses bénéfices ainsi que sa rémunération dans la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) au sein de sa déclaration de revenus. La SNC peut également opter pour l'impôt sur les sociétés de manière irrévocable.

Quelle responsabilité pour une SNC ?

Dans le cadre d'une société en nom collectif (SNC), il existe une responsabilité solidaire et indéfinie entre les associés. Toutefois, les comportements et les relations de travail doivent être encadrés. C'est pour cette raison que les statuts d'une SNC sont rédigés au moment de la formation de la société.

Les statuts d'une société sont obligatoires et sont obligatoirement rédigés écrit. Ils permettent d'individualiser les entreprises. Parmi les mentions obligatoires des statuts, il y a la dénomination sociale de la société, sa forme juridique, sa durée de vie (qui pourra être rallongée ou faire l'objet d'une dissolution anticipée, elle ne peut cependant pas dépasser 99 ans, au préalable en tout cas). L'adresse de son siège social, le montant du capital social, l'objet de la société, etc. Il est également important de faire figurer dans les statuts d'une société en nom collectif les modalités de fonctionnement et d'organisation de la société. Certaines dispositions sont obligatoires et sont inhérentes à la société en nom collectif, l'agrément de l'ensemble des associés et la possibilité du refus d'agrément doit être intégrée, car cette disposition constitue l'un des traits particuliers de cette forme juridique.

Les statuts permettent une certaine stabilité, quelque soit la forme juridique, en ce qui concerne le montant des apports, qu'il s'agisse d'apport en nature ou numéraire, les modalités de cession de parts, ou encore l'approbation des comptes annuels, tout ceci entre en compte lors de la rédaction des statuts. S'agissant, toutefois, de l'approbation des comptes annuels, une AGO doit être convoquée et être inscrite à l'ordre du jour, de même que si un associé demande une telle réunion. Les statuts de ce type de société tel que la SNC doivent permettre de clairement identifier la responsabilité indéfinie et solidaire et des associés. Cela signifie qu'ils doivent informer du fait qu'un créancier peut décider de poursuivre un seul associé pour la totalité d'une dette. Cette information est importante. De la même façon, les statuts sont importants car ils permettent de comprendre que les parts sociales d'une SNC ne peuvent être transmis qu'avec l'accord unanime de l'ensemble des associés. Ainsi, les particularités des SNC doivent être indiquées dans leurs statuts. De plus, lors de la création d'une entreprise, il est à noter que les statuts peuvent être demandés à plusieurs reprises.

Les statuts d'une SNC contiennent des mentions obligatoires et des mentions complémentaires, facultatives. Le corps même des statuts peut être précédé d'un préambule avec pour objectif de présenter de manière large le fonctionnement et l'organisation de la société. A la fin du texte des statuts, il peut également y avoir des documents annexés. Dans certains cas, ces documents sont obligatoires. Enfin, s'agissant du texte même des statuts d'une SNC, ils contiennent plusieurs parties. A cet effet, dans le document qui vous est proposé, les statuts sont organisés sous la forme d'articles. A titre d'exemple, il existe un article consacré au siège social de la société, à sa durée, aux apports, ou encore à la cession de parts entre vifs, etc. Des articles supplémentaires peuvent toutefois être ajoutés comme par exemple un article consacré à la raison d'être de la société ou le décès d'un associé, les modalités de réclamation des parts par les ayants droit, les possibilités d'augmentation de capital comme la participation dans des sociétés ou autres groupements d'intérêts économiques, les possibilités d'endettement (hypothèque sur les immeubles, etc.).

Exemple de modèle de statuts de Société en Nom Collectif (SNC) à télécharger

Ce document est un modèle de statuts de SNC pré rempli et personnalisable disponible en téléchargement, au format Word/PDF. Il comporte également des commentaires afin de vous aider lors de votre rédaction, et ainsi n'oublier aucun détail.

Au sein d'une société en nom collectif, un gérant est nommé qui peut être ou non un associé. Si le gérant n'est pas un associé il est alors considéré comme un salarié et est soumis de ce fait au régime de la sécurité sociale. La gérance peut être confiée à une ou plusieurs personnes, associées ou non.

S'agissant, toutefois, de l'approbation des comptes annuels, une assemblée générale ordinaire doit être convoquée, de même que si un associé demande une telle réunion.

Qui peut être gérant d'une SNC ?

Le gérant peut être ou non un associé de la société, dans les deux cas il dispose nécessairement de la qualité de commerçant, qui peut être une personne physique ou avoir la personnalité morale. Dans tous les cas la gérance est nommée par l'ensemble des associés, et votée à l'unanimité.

Afin de rédiger les statuts d'une SNC, il peut être nécessaire d'avoir recours à plusieurs documents utiles aux associés. A titre d'exemple, il peut être utile d'utiliser le procès-verbal de nomination du gérant, tout document de procuration en vue de la signature des statuts de la SNC. En cas de volonté de modifier les statuts, la gérance adresse à chaque associé (les soussignés des statuts), par lettre recommandée avec avis de réception, le texte des résolutions qu'il souhaite proposer ainsi que les documents nécessaires à l'information des associés, afin que ceux ci donnent leur approbation.

Sommaire

- Article 1er : Forme

- Article 2 : Objet

- Article 3 : Dénomination sociale et enseigne

- Article 4 : Siège social

- Article 5 : Durée

- Article 6 : Apports

- Article 7 : Capital social

- Article 8 : Augmentation ou réduction du capital

- Article 9 : Avances en compte courant

- Article 10 : Cession de parts entre vifs

- Article 11 : Cas de décès des associés

- Article 12 : Droits des parts sociales

- Article 13 : Indivisibilité des parts

- Article 14 : Responsabilité des associés

- Article 15 : Interdiction de concurrence

- Article 16 : Interdiction, liquidation judiciaire ou incapacité d'un associé

- Article 17 : Nantissement et saisie des parts

- Article 18 : Nomination et révocation des gérants

- Article 19 : Pouvoirs des gérants

- Article 20 : Responsabilité des gérants

- Article 21 : Rémunération des gérants

- Article 22 : Démission

- Article 23 : Décisions collectives, règles communes

- Article 24 : Décisions extraordinaires

- Article 25 : Décisions ordinaires

- Article 26 : Convocation, représentation, consultations écrites

- Article 27 : Contrôle par les associés

- Article 28 : Commissaires aux comptes

- Article 29 : Exercice social

- Article 30 : Comptes annuels

- Article 31 : Répartition des bénéfices et des pertes

- Article 32 : Dissolution

- Article 33 : Liquidation

- Article 34 : Transformation

- Article 35 : Fusion et scission

- Article 36 : Reprise des engagements des fondateurs, mandat

- Article 37 : Contestations, clause compromissoire

- Article 38 : Nomination des premiers commissaires aux comptes

- Article 39 : Publications

- Article 40 : Frais