Demande de mise sous tutelle ou curatelle

Word
1
page
Certifié par nos
experts juridiques

Description courte :

Pour protéger une personne, un membre de la famille notamment qui n'est plus en mesure de gérer seule son patrimoine et ses intérêts, vous pouvez être amené à rédiger une lettre (au format recommandé avec avis de réception) de demande de mise sous tutelle ou curatelle à un juge des tutelles près le tribunal judiciaire.

L'équipe juridique Comod

Ce document a été rédigé, puis est maintenu à jour par :
L'équipe juridique Comod

2,28 €
Comment ça marche ?
Trouver Trouver le document dans notre base
Remplir Télécharger et remplir le document
Envoyer Importer votre document sur Comod
Signer Envoyer votre document à signer via comod

Lorsqu'une personne n'est plus en mesure de veiller sur ses propres intérêts ni accomplir les actes de la vie civile, la tutelle consiste à lui attribuer un tuteur, qui va y veiller à sa place. Le tuteur devient alors le protecteur du patrimoine de cette personne, un membre de la famille tel qu'un mineur sous une autorité parentale défaillante, et la représente à la vie civile. C'est une procédure judiciaire qui permet au juge de déterminer quelles sont les actions que pourra faire ou ne pas faire la personne concernée.

La procédure de mise sous tutelle doit se faire auprès du Tribunal judiciaire ou de proximité accompagné d'un juge des tutelles dans la ville où réside la personne à protéger. Il s'agit d'envoyer une lettre expliquant les faits qui conduisent à la demande de protection, accompagnée par un examen médical et par des preuves de l'identité de la personne à mettre sous tutelle par le juge. Les conditions de mise sous tutelle d'une personne majeure sont définies à l'article 435 du Code Civil. Ni l'audition durant l'instruction ni l'audience prononçant la mise sous tutelle ne sera pas publique.

La demande de jugement de mise sous tutelle peut être réalisée par différentes personnes. La personne à protéger peut réaliser la demande elle-même si elle ressent le besoin. La demande de mise sous tutelle peut également être amorcée par la personne vivant en couple avec la personne à protéger, ou par un parent. Également, la demande peut émettre de la part d'une personne entretenant des liens étroits avec la personne à protéger, mais cela nécessitera de prouver les liens entre eux auprès du juge des tutelles. En outre, le tuteur pourra tout aussi bien être un membre de la famille qu'un tuteur professionnel appelé aussi mandataire judiciaire. Enfin, la demande peut être réalisée par une personne déjà chargée de la protection judiciaire (tuteur ou curateur) ou par le Procureur de la République lui-même. le juge des tutelles transmet le dossier avant audience au Procureur de la République.

Exemple de lettre afin de demander la mise sous tutelle d'une personne mineure ou majeure à télécharger

Afin de pouvoir préparer votre requête de placement sous tutelle et d'entamer vos démarches, nous vous proposons un modèle à télécharger en ligne de lettre de demande de mise sous tutelle d'une personne majeure ou mineure. Il vous suffira de personnaliser cette lettre en fonction de votre cas spécifique. Puis, vous devrez y joindre les éléments de votre dossier (livret de famille, certificat médical, formulaire Cerfa, ainsi que la pièce d'identité de la personne à protéger et de vous-même). Le certificat médical doit obligatoirement être fourni par un médecin agréé par le Procureur de la République qui établit une liste prévue à cet effet, il ne s'agit donc pas nécessairement du médecin traitant. Le dossier sera irrecevable et ne pourra pas faire l'objet d'une audience sans certificat médical fourni par un tel médecin. Vous pourrez ensuite adresser ce modèle de lettre de demande de mise sous tutelle au juge des tutelles près le tribunal judiciaire ou de proximité du lieu de résidence de la personne à protéger.

La procédure familiale de mise sous tutelle par le juge est soumise au principe de gratuité. Il n'y aura donc pas de frais pour réaliser cette procédure visant à instaurer cette mesure de protection auprès du juge des tutelles. Seule l'expertise médicale qui prouve l'incapacité d'autonomie de la personne à protéger sera payante.

La demande de mise sous tutelle peut être réalisée même sans l'accord de la personne concernée. En effet, il faudra fournir une expertise médicale qui permettra au juge de décider si la personne a besoin d'être protégée. C'est le juge des tutelles aussi qui déterminera quelles sont les actions que la personne est apte à réaliser ou non, une fois le jugement passé, il sera possible de remplacer le tuteur préalablement désigné, notamment à la demande d'un tiers ou du conjoint. Le jugement sera rendu dans un délai pouvant aller de deux mois jusqu'à un an. En cas de refus par le juge ce sera seulement la personne à l'origine de la demande qui pourra faire une demande de recours et faire appel de la décision.

S'opposer à une demande de mise sous tutelle est une action qui ne peut être réalisée que par la personne à protéger ou la personne qui en a fait la demande. Il conviendra d'adresser une déclaration au juge afin de contester la décision. Toutefois, la déclaration doit avoir lieu dans les 15 jours qui suivent la notification de la décision du tribunal.

La tutelle et la curatelle sont des mesures dont la demande auprès du juge des tutelles est similaire. La différence se trouve dans les contraintes qui en résultent. En effet, on considère que la curatelle est plus souple que la tutelle. Ainsi, une personne sous curatelle peut continuer à gérer seule les actes de sa vie civile, mais aura besoin d'une assistance et de conseils ; le majeur notamment pourra effectuer des achats seul mais avec un budget prédéfini. Par contre, une personne sous tutelle devra déléguer entièrement à son tuteur les actes de sa vie civile, car elle n'a plus l'autonomie nécessaire pour le faire elle-même. Tout va dépendre alors du degré d'altération des facultés mentales de la personne et de son état de santé. Une durée maximale est cependant imposée dans la tutelle, 5 ans sauf si l'état de santé ne sera pas amené à s'améliorer avec le temps. Il faut préciser que la tutelle ne peut être prononcée que lorsque la curatelle et la sauvegarde de justice apparaissent comme des options insuffisantes