Panier - 0,00 €

Votre panier est vide.

 
Return to Previous Page

Rétractation de compromis avec motif (notaire) : L.R.

2,28 €

Description courte :

rétraction de compromis de vente
Nombre de pages : 1
Vous êtes abonné ? Identifiez-vous !

Description

Compromis avec rétractation et remboursement : formalités

Le compromis est le premier acte scellant l'accord des parties sur une vente. On parle ainsi d'avant-contrat car il est préparatoire de la signature de l'acte définitif. Le vendeur déclare vouloir vendre son bien à l'acheteur qui déclare de son côté vouloir l'acheter, aux conditions que l'acte précise. Bien plus qu'un simple accord de principe, le compromis est un véritable contrat.

La loi protège l'acquéreur professionnel en lui accordant un délai de 7 jours pour se rétracter selon l'article L. 271-1 CCH. L'achat doit cependant porter sur un bien immeuble à usage d'habitation, qu'il soit neuf ou ancien.

L'acquéreur souhaitant se rétracter n'a pas à justifier d'un motif particulier et la rétractation s'opère sans pénalité. Il doit, en revanche, prendre garde à faire connaître sa décision de se rétracter dans les temps, à la personne désignée dans le compromis de vente, par lettre recommandée avec avis de réception. Le délai commence à courir à compter du lendemain de la première présentation de la lettre valant notification du compromis de vente ou du lendemain de la remise en main propre faite par l'agent immobilier contre récépissé.

Une rétractation faite dans le délai rend le compromis caduc et les sommes versées par l'acquéreur doivent lui être restituées dans le délai de 21 jours à compter du lendemain de la date de rétarctation.

Vous trouverez au sein de ce document, un modèle de lettre de rétractation de compromis avec motif.

Prévisualisation du document
Prévisualisation non disponible pour ce document